枕草子, Makura no sōshi [El libro de la almohada|Notes de chevet|The Pillow Book]

Sei Shōnagon | 枕草子, Makura no sōshi [El libro de la almohada|Notes de chevet|The Pillow Book]

Escrito por Sei Shonagon , dama de la corte de la emperatriz Sadako en el Japón del siglo x, El libro de la almohada , ­llamado así para describir un libro de notas informal que se guardaba posiblemente en los cajones de las almohadas de madera­ es, además de una pequeña joya literaria, un vivo y colorido retrato de la vida en la corte imperial.

Descarga aquí


Composées dans les premières années du XIe siècle, au moment de la plus haute splendeur de la civilisation de Heian, au moment où Kyôto s’appelait Heiankyô, c’est-à-dire «Capitale de la Paix», par une dame d’honneur, Sei Shônagon, attachée à la princesse Sadako, laquelle mourut en l’an 1000, les Notes de chevet appartiennent au genre sôshi, c’est-à-dire «écrits intimes». Avec Les heures oisives de Urabe Kenkô et les Notes de ma cabane de moine de Kamo no Chômei, lesNotes de chevet de Sei Shônagon proposent, sous forme de tableaux, de portraits, d’historiettes, de récits, une illustration du Japon sous les Fujiwara.
Avec l’auteur du Roman de Genji, Noble Dame Murasaki, Sei Shônagon est une des plus illustres parmi les grands écrivains féminins du Japon. Si l’auteur du Roman de Genji est constamment comparé, dans son pays, à la fleur du prunier, immaculée, blanche, un peu froide, Sei Shônagon est égalée à la fleur rose, plus émouvante, du cerisier. Ceux qui liront, nombreux nous l’espérons pour eux, les Notes de chevet sont assurés de découvrir un des plus beaux livres jamais écrits en langue japonaise, et qu’une introduction et des notes leur permettront de goûter dans le plus intime détail, y compris tous les jeux subtils sur les mots.

Téléchargez ici


“The Pillow Book of Sei Shonagon” is a fascinating, detailed account of Japanese court life in the eleventh century. Written by a lady of the court at the height of Heian culture, this book enthralls with its lively gossip, witty observations, and subtle impressions.

Lady Shonagon was an erstwhile rival of Lady Murasaki, whose novel, “The Tale of Genji,” fictionalized the elite world Lady Shonagon so eloquently relates. Featuring reflections on royal and religious ceremonies, nature, conversation, poetry, and many other subjects, “The Pillow Book” is an intimate look at the experiences and outlook of the Heian upper class.

Download here

¿Te interesa apoyarnos? ¡Ahora puedes ayudarnos con tu tarjeta de débito o crédito en Patreon!